CNPGO-GM

LE CNP GO-GM : A quoi ça sert ?

Les Conseils Nationaux Professionnels (CNP) sont des organismes qui rassemblent l’ensemble des professionnels de santé d’une même spécialité et créés à leur initiative. La fédération des spécialités médicales regroupe 41 CNP dont le Conseil National Professionnel de Gynécologie-Obstétrique et Gynécologie médicale (CNPGO-GM). Pour les pouvoirs publics, le CNP est l’organisme représentant les disciplines et représente un interlocuteur identifié et facile d’accès.

Un peu d’histoire

Avant même l’officialisation des CNP et face au besoin d’un interlocuteur unique pour répondre au mieux aux différentes sollicitations des agences gouvernementales, les deux disciplines gynécologie-obstétrique et gynécologie médicale s’était déjà regroupées sous forme d’un CNP « officieux ». Ce travail d’union, pour lequel il convient de remercier Bernard Hedon a été maintenu par Israël Nisand et Michèle Scheffler au moment de la parution des textes créant très officiellement les CNP. En juin 2019, le CNPGO-GM était alors créé. La suite de ces actions a bien évidemment été poursuivie par le bureau actuel du CNGOF, et en particulier Joëlle Bellaisch-Allart, notre présidente.

Rôles du CNPGO-GM

Le code de santé publique définit les missions des CNP. La première mission est l’organisation d’une réflexion commune et indépendante sur le développement professionnel continu (DPC) : orientations prioritaires, liens avec l’Agence Nationale du DPC et le Haut Conseil du DPC et parcours pluri-annuel qui définit la certification périodique qui sera un sujet majeur des des années à venir.

La seconde mission vise à contribuer à analyser et à accompagner l’évolution des métiers et des compétences à travers notamment la définition de référentiels métiers et de recommandations professionnelles.

Le CNPGO-GM désigne des représentants de la profession pour des groupes de travail, des relectures ou encore des travaux d’expertise.

Enfin, le CNPGO-GM participe à la mise en place de registres épidémiologiques ou de registres professionnels d’observation des pratiques. C’est dans ce cadre que vient d’être lancé le registre ESSURE sur les explantations et d’être acté le financement d’un registre sur la contraception (CONTRAGYN).  

CNPGO-GM et CNGOF

Le CNGOF est membre fondateur du CNPGO-GM. Parmi les 20 membres du conseil d’administration, 10 membres sont désignés par le CNGOF, 6 membres par la Fédération National des Collèges de Gynécologie Médicale et 4 par les syndicats.

Le CNPGO-GM va s’appuyer sur l’expérience, l’expertise et les forces scientifiques du CNGOF pour répondre à ses différents rôles pour constituer un mouvement représentatif des Gynécologues-Obstétriciens et des Gynécologues Médicaux, auprès des autorités de tutelle locales et nationales, des pouvoirs publics et de l’opinion et promouvoir les bonnes pratiques en Gynécologie Médicale, Gynécologie Chirurgicale et en Obstétrique en particulier au travers du DPC puis de la certification.

Pr  Philippe Deruelle Secrétaire  Général  du CNPGO- GM